Chambres à Part m’a ouvert ses portes autrement [Interview]

logo-chambresapartLancé par la société Autrement depuis le 20 octobre, Chambres à Part est un guide d’hébergements (à la nuitée) qui sortent des sentiers battus : des hôtels « différents », des chambres d’hôtes, des lieux insolites.

screenshot-homepage-chambresapartChaque adresse référencée est aussi visitée sur place par un correspondant qui va réaliser un véritable reportage, pour retranscrire le plus fidèlement possible les caractéristiques de l’hébergement sur le site. Les internautes peuvent également donner leur avis sur les adresses qu’ils ont visitées.

Ce billet n’est pas sponsorisé (j’ai juste négocié un lien sur le blog de Chambres à part… 😉 L’idée n’est pas de faire de la publicité « gratuite » mais plutôt d’essayer de comprendre comment se positionne ce nouveau site par rapport à la concurrence ? Son modèle économique ? Les critiques faites globalement sur les guides ? Quelle communication web 2.0 ? Les prochaines évolutions ? Etc.

A la lecture du communiqué de presse, au détour d’un échange sur Twitter, et quelques jours après la soirée de lancement (voir la vidéo ci-dessous) j’ai invité Antonin Cohen-Adad de la société Autrement à se prêter au jeu des questions / réponses.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_gf1DCR7Nqc[/youtube]

Beaucoup d’échanges qui donnent finalement un billet plutôt complet que je vous invite tout de même à découvrir dans sa globalité ou vous arrêter sur les points qui vous intéressent, j’ai essayé tant bien que mal de distinguer quatres parties :

  1. Positionnement et neutralité des avis
  2. Stratégie de communication web 2.0
  3. Réservation en ligne et modèle économique
  4. Chambres à Part mise entres autres sur la mobilité

Comme d’habitude, les échanges et discussions sont bienvenus dans les commentaires.

Blog-etourisme.com : Bonjour Antonin, peux-tu présenter ton rôle au sein de la Société Autrement ?
Antonin Cohen-Adad : Bonjour Mathieu et merci pour cette sollicitation. J’occupe chez Autrement le poste de responsable eMarketing, je m’occupe des problématiques d’acquisition trafic : référencement, médias sociaux et communication.

1. Positionnement et neutralité des avis

Chambres à part se positionne comme « le seul guide de chambres d’hôtes réellement indépendant sur le web, dans un marché aujourd’hui dominé par des annuaires payants », n’est ce pas un peu réducteur, que dis-tu des guides de voyage communautaires comme TripWolf ou les autres guides de voyage qui fleurissent sur le web ?
Sur les 15 premiers sites de chambres d’hôtes, classés selon leur audience Nielsen, 14 font payer les propriétaires. Chambres à Part se positionne différemment en ne demandant aucune rémunération pour être référencé ou mis en avant sur le site. Mais c’est vrai qu’il existe de très bons guides de voyages indépendants, qui couvrent en général bien plus que les hébergements que nous considérons comme « à part ». C’est pour ça que nous ne les incluons pas dans cette catégorie. Au passage, certains sont excellents, et savent bien exploiter les possibilités du Web 2.0 et des réseaux sociaux.

Pour compléter ces propos, je vous invite à consulter le billet rédigé par Michel Athénour, Président d’Autrement, sur le blog Chambres à Part : Un éditeur indépendant ?

On peut imaginer que les attentes ne sont pas les mêmes pour un étudiant de 20 ans et une famille de 4 personnes…
Très bonne question ! Notre but étant d’aider chaque internaute à trouver l’hébergement qui lui convient le mieux, nous prenons en compte cette diversité légitime dans les attentes de chaque personne.
Ainsi, nous avons différents « Tags » qui s’appliquent à chaque lieu, par exemple le Tag « Couples » ou « Avec enfants ».
Pour être encore plus précis, sur chaque lieu visité vous pouvez retrouver un paragraphe « Pourquoi le Choisir ? » et « Pourquoi ne pas le choisir ? » ce qui nous permet d’indiquer à qui le lieu correspond le plus (ou ne correspond pas vraiment 😉 )

Qui sont vos correspondants et comment testent-ils les prestations ?
Nos correspondants aiment voyager, découvrir de nouveaux lieux et faire des rencontres. C’est une expérience souvent très enrichissante, les propriétaires étant des gens passionnés par leur activité, on apprend beaucoup de choses lorsqu’on visite un lieu.

La neutralité des avis et la réactualisation des données sont souvent reprochés aux guides touristiques, comment Chambres à part peut-il s’en préserver ?
C’est une question très intéressante et qui revient souvent en ce moment sur les sites communautaires de voyage. Sur ce sujet, nous avons développé une compétence depuis près de 10 ans maintenant : les fondateurs de Chambres à Part travaillaient auparavant chez Cityvox, où cette question s’est posée très tôt, et où nous avons petit à petit construit tous les filtres nécessaires. Le premier d’entre eux est évident, mais pas toujours appliqué : tous les avis sont modérés, a priori, c’est à dire avant publication. Volontairement, on ne rentrera pas dans les détails, car c’est l’un de nos atouts, mais sachez juste que ces techniques sont très efficaces chez le leader français des Cityguides (Cityvox, donc).

A l’avenir, comment aller vous résister à l’appel du pied de propriétaires pour des publi-reportages orientés ?
En fait, cela a déjà commencé ! Mais nous y résistons, et nous y résisterons toujours, car c’est notre raison d’être. Cela nous paraît évident pour répondre à notre objectif de qualité et d’indépendance éditoriale. On le dit et le répète : nous ne ferons jamais payer les propriétaires !haut-de-page

2. Stratégie de communication web 2.0

Vous avez visiblement mis en place une stratégie web 2.0 autour des principaux médias sociaux (Facebook, Twitter) ainsi qu’un blog, peux-tu me dire en quelques mots quelle est la ligne « éditoriale » et les cibles visées pour chacun d’eux ?
La page Fan Facebook permet de rassembler toutes les personnes ayant une connivence / une sympathie pour Chambres à Part : des internautes ayant découvert et apprécié le site, des correspondants qui visitent les lieux pour Chambres à Part, des propriétaires. C’est aussi un bon support pour communiquer de façon moins formelle, ce qui permet d’humaniser le site. Coup de cœur mais aussi coup de gueule, photo de la vie au quotidien dans nos bureaux, etc… 8 jours après le lancement, nous avions déjà plus de 470 fans, ce qui renforce dans notre conviction qu’il y a une vraie demande pour ce type de service.

Le compte Twitter est utilisé sous l’identité « Autrement », la société éditrice de Chambres à Part. Autrement est spécialisé en eTourisme, le compte Twitter nous sert donc à effectuer une veille et à échanger autour de ce sujet, avec un public professionnel principalement. Nous n’utilisons pas Twitter pour Chambres à Part pour l’instant car nous pensons qu’en France, le service n’est pas assez développé pour toucher la cible grand public de Chambres à Part. Mais nous pourrions changer d’avis en fonction de la montée en audience de Twitter en France.haut-de-page

3. Réservation en ligne et modèle économique

Envisagez-vous des partenariats avec les organismes publics du tourisme, sur quels aspects ?
C’est un sujet en réflexion, mais nous sommes à l’écoute de toutes les propositions en la matière !

Chambres à part est « gratuit pour les internautes et pour les propriétaires », quel est le modèle économique, est-il viable à long terme ?
C’est une bonne question à laquelle Michel Athénour a répondu sur le blog de Presse-Citron : « A court terme, c’est bien la publicité qui nous finance et je suis bien placé (cf ma précédente vie chez Cityvox) pour savoir que c’est illusoire d’attendre beaucoup de la pub, tant que l’audience ne franchit pas certains seuils, assez élevés (500 000 à 1 million de VU par ex.)

A moyen terme, on est convaincus que les chambres d’hôtes vont progressivement passer à la résa en ligne, et on agira comme prescripteurs / apporteurs d’affaire, rémunérés comme tel. Le défi sera de continuer à convaincre nos lecteurs que nous privilégions toujours l’approche éditoriale plutôt que commerciale. En Italie et UK, des milliers de Chambres d’hôtes (appelés B&B ou Agriturismo) sont réservables en ligne, et ça finira bien par arriver chez nous ! haut-de-page»

Est ce à dire que vous souhaitez-vous développer la réservation en ligne ? Sur quels modèles (outil maison, marque blanche, affiliation, …) pourriez-vous vous appuyer pour commercialiser cette offre diffuse (qui échappent généralement aux gros portails privés) ?
Pour ce qui est de la réservation, nous sommes attentifs à l’évolution du marché. Chambres à Part n’a pas comme objectif de devenir une centrale de réservation, car ce n’est pas notre compétence. Mais nous n’hésiterons pas à proposer ce service à nos internautes dès que possible, probablement en partenariat avec des centrales existantes ou en création, sous forme d’affiliation par exemple.

4. Chambres à Part mise entres autres sur la mobilité

« Autrement Mobile » a été récemment sélectionné comme un des Projets Proxima Mobile retenus dans le domaine Droit et consommation. Peut-on s’attendre à une version mobile de Chambres à part pour smartphones ?  Si oui, quels services innovants allez-vous proposer ? Si non, pour quel projet Autrement Mobile a-t-il été déposé ?
Nous pensons qu’il y a beaucoup de choses à faire sur le marché de la mobilité en eTourisme. Une étude récente montrait que près d’un touriste sur deux choisit  son hébergement sur place, donc en situation de mobilité : le potentiel est là. Nous avons plusieurs projets concernant le développement d’application sur mobile, notamment en ce qui concerne l’accès à une information adaptée à ce genre de support. La version mobile de Chambres à Part est prévue pour 2010 !

A court terme, quelles sont les prochaines fonctionnalités prévues pour Chambres à Part ?
Nous sommes en train de travailler sur de nouvelles pages, permettant par exemple aux propriétaires d’inscrire leur hébergement directement sur le site, ou aux internautes de créer des « wishlists » de lieux qu’ils aimeraient découvrir, à la manière d’un bloc-note.

Nous voulons également aller plus loin dans l’utilisation de Facebook, en proposant « Facebook Connect » pour s’inscrire sur le site, et développer la diffusion du contenu de Chambres à Part (lieux, news, avis, wishlist…) sur Facebook.

Autrement est une jeune pousse du etourisme, peut-on s’attendre rapidement à de nouveaux projets ? Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus à ce sujet ?
Chambres à Part est le premier projet d’Autrement. Nous sommes actuellement en train de développer un autre site : un guide et comparateur d’hôtels, qui verra le jour courant 2010 avec là encore un positionnement… Autrement !haut-de-page

Chambres à Part m’a ouvert ses portes autrement [Interview]
5 1 vote