Décollage réussi pour un Voyage en Multimédia (Rencontres eTourisme en PACA)

Quelques semaines seulement après les [intlink id= »47″ type= »post »]Rencontres Nationales du Etourisme Insitutionnel à Toulouse[/intlink], 400 participants (institutionnels, entreprises touristiques, opérateurs privés) se sont retrouvés le vendredi  4 décembre dernier en PACA à l’occasion d’un Voyage en Multimédia organisé par l’Office de Tourisme de Saint Raphaël et sa dizaine de partenaires.

Voyage en Multimédia

Le site web de Voyage en Multimédia

La veille, la soirée anti conventionnelle était une vraie réussite avec un savant mélange de convivialité, échanges, dégustation de vins, buffet et animations. Un mur « twitter » avait été mis en place pour l’occasion, seul bémol à relever le hashtag « #vem » étant déjà squatté par les Twitterers hispaniques il était assez difficile de filtrer l’information à moins de passer par une recherche avancée sur TwitterSearch, mais au vu des résultats le mur était finalement plus fun que réellement efficace.

Dès le lendemain, les esprits édulcorés pouvaient s’éveiller pour une journée riche en échanges avec notamment au programme :

  • un showroom composé de 21 exposants, avec une offre parfaitement adaptée à la demande des participants (l’accent ayant été mis sur les solutions pratiques) ;
  • 16 ateliers d’échanges sur de nombreuses thématiques Tourisme et TIC animés par 35 professionnels du tourisme

Les diaporamas sont déjà en ligne sur le site de la communauté de Voyage en Multimédia (dans l’onglet « Commentaires » de chaque atelier) et l’ensemble des interventions ont été filmées, ce qui laissera la possibilité de les suivre intégralement en vidéos. Une excellente nouvelle sachant que les meilleures présentations sont souvent les plus épurées et n’ont de véritables intérêts qu’avec l’éclairage et l’animation de leurs auteurs.

Parmi la quinzaine d’ateliers proposés, j’ai notamment apporté un témoignage sur les raisons du choix d’une place de marché à l’échelle d’une destination au cours de l’Atelier 7 [Choisir mon système de commercialisation] au même titre que d’autres témoins sur des choix technologiques différents adaptés aux problématiques et à la structure de leur territoire. Sur ce sujet, je vous recommande la lecture d’un des mes précédents billets où j’avais déjà interviewé l’animateur de cet atelier Mathieu Vadot (Marketing et Tourisme) faisant le point sur [intlink id= »706″ type= »post »]le rôle des institutionnels dans la commercialisation[/intlink].

Enfin, je suis intervenu un plus longuement sur l’Atelier 15 [Facebook, Twitter, Youtube, les réseaux sociaux au service de ma promotion] animé par Claude Bannwarth (Lancéa Développement) qui a introduit l’atelier avec un sondage  « main levée » pour permettre de « jauger » un public de 90 personnes (un des plus nombreux de tous les ateliers, pour preuve que le sujet intéresse…). Ainsi à la louche, plus des ¾ de la salle indiquait avoir un compte Facebook, moindre impact pour Youtube et Twitter, pas si loin finalement des statistiques nationales et révélateur de l’écart entre notoriété médiatique et utilisation réelle.

Arnaud Maes (AM Conseil et Formation) avait ensuite brillamment introduit le sujet sur une approche théorique des réseaux sociaux pour me laisser enchaîner sur l’utilisation pratique des médias sociaux au service de la promotion d’une destination touristique, à partir de ma propre expérience dans les Cévennes.

Enfin, j’aimerais vous faire partager quelques anecdotes intéressantes lors de ces journées qui présagent de l’influence des médias sociaux dans le monde « réel » :

  • Lors de la pause café du matin, un individu (il se reconnaîtra 😉 s’approche de moi, armé de son smartphone, le dégaine brusquement devant mon regard hébété en clamant « je me disais bien que ce visage était ressemblant à celui de cet avatar » tout en désignant une de mes dernières publications sur Twitter 😉 Au-delà de cette simple anecdote, j’ai pu constater comme à Toulouse, une facilité déconcertante de passer du « virtuel » au « réel » s’affranchissant ainsi de toute barrière sociale partant du simple fait que l’on partage les mêmes centres d’intérêts et c’est à mon avis une tendance croissante. De quoi apporter du grain à moudre dans le débat de l’Internet comme outil de fracture sociale…
  • Un directeur d’ADT avec lequel j’ai rapidement échangé (entre l’espace culturel et le café du coin…) m’a fait part de sa stratégie de recrutement incroyablement futée, il a aussi sélectionné ses différents collaborateurs en fonction de leurs centres d’intérêts afin que ces derniers accordent une partie de leur temps de travail à l’animation d’espaces communautaires sur leurs sujets de prédilection forcément inhérents au territoire. J’ai trouvé cela tout à fait pertinent à plusieurs niveaux notamment sur l’alliage entre expertise des contributeurs et motivation du personnel.

En conclusion, la mobilisation des participants, les retombées médiatiques, un travail d’équipe considérable, une communauté active sont autant d’ingrédients qui ont fait le succès de ces rencontres. Fort de cette réussite, les organisateurs se sont engagés sur la prochaine édition avec un comité de pilotage qui se réunira mi-janvier 2010 pour décider de la prochaine destination et de la date de ce Voyage en Multimédia sur les 2 années à venir.

Après l’incontournable Toulouse en novembre, il faudra sans doute compter sur Saint Raphaël en décembre, avec des sujets forcément transversaux pour un public différent, de quoi favoriser l’échange d’expériences entre professionnels du tourisme et repartir avec plein d’idées dans la tête… and now « just do it » !

Décollage réussi pour un Voyage en Multimédia (Rencontres eTourisme en PACA)
5 1 vote