Les achats et investissements de Google autour de l’industrie du tourisme [infographie]

Alors que Google vient tout juste de souffler sa treizième bougie d’anniversaire, il est intéressant d’illustrer sous la forme d’une infographie quelques uns des nombreux investissements et achats autour de l’industrie du tourisme, dont le marché publicitaire serait évalué à 90 milliards $ USD, il n’est pas nécessaire de plus argumenter pour justifier l’investissement aussi tardif que puissant dans le secteur.

Google fête ses 13 ans !

Joyeux anniversaire Google !

Dès 2004, Google prends les devants sur la recherche locale en investissant massivement sur des outils cartographiques pour donner naissance et alimenter des services qui font aujourd’hui partie de notre quotidien comme Google Maps ou Google Earth. L’achat de ZipDash, un système de guidage par GPS, est loin d’être anodin car il a certainement contribué au lancement de GoogleMaps Navigation en 2010, preuve aussi que Google mise parfois sur le long terme.

En octobre 2006, Google a annoncé, comme un coup de canon sans sommation dans le monde du web, qu’il allait devenir le propriétaire de l’entreprise Youtube en échange d’actions Google d’une valeur totale de 1,65 milliard de dollars américains. Il s’est ainsi emparé d’une plate-forme de streaming qui représente aujourd’hui selon les sources officielles “trois milliards de vidéos vues quotidiennement soit une augmentation de 50 % par rapport à l’an dernier” mis en perspective c’est “un terrien sur deux exposé à une vidéo Youtube chaque jour”.

En 2010, le rachat d’ITA, système leader de réservation en billetterie aérienne, représente une vraie inquiétude notamment pour le collectif FairSearch (Sabre, Expedia, Bing et Level.com en France) qui dénonce la position hégémonique montante et inquiétante de Google. L’affaire aurait été entendue une nouvelle fois le 21 septembre dernier devant le Sénat américain, affaire à suivre.. Et comme un pied de nez, quelques jours auparavant, Google lançait son Google Flights Search !

Les suites de l’investissement  dans HomeAway à hauteur de 25 millions $ USD sont attendues avec impatience.
Que nous réserve le moteur de recherche ? Un Google Hôtel Finder pour les gîtes ?

En mai 2010, Google achète le guide virtuel de voyage Ruba.com et récidive en septembre 2011 avec Zagat l’équivalent de notre célèbre guide rouge.

A noter les récents refus de rachats de Yelp pour 500 millions $ USD et Groupon pour la bagatelle de 5 à 6 milliards $ USD, qu’à cela ne tienne, Google contre-attaque avec la mise en ligne respective de ses propres services concurrents Google HotPot et Google Offers.

Les derniers investissements de Google s’inscrivent clairement dans une stratégie [intlink id= »3846″ type= »post »]SoLoMo (Social Local Mobile)[/intlink] avec en premier lieu la mobilité (autour de Google Checkout, Google Wallet et la technologie NFC) ainsi que le très attendu Google TV qui risque de révolutionner le monde de l’audiovisuel et notre façon de le consommer !

L’appétit pantagruélique de Google n’a pas de limite, et sans doute que d’ici les prochaines semaines cette infographie sera déjà périmée… Néanmoins, je mettrai régulièrement à jour le tableau ci-dessous, n’hésitez pas à me signaler les oublis éventuels dans les commentaires (à noter que seuls les achats potentiellement intéressants pour le tourisme seront intégrés).

Allez on prend les paris, quel sera le prochain achat de Google autour de l’industrie du tourisme d’après vous ?

Tableau des investissements et achats de Google autour de l’industrie du tourisme

 

Infographie : les achats et investissements de Google autour de l’industrie du tourisme


Merci @Piedrillo pour cette infographie 😉

Les achats et investissements de Google autour de l’industrie du tourisme [infographie]
5 1 vote
Tags:
  • Une rétrospective bien utile su la stratégie de Google : Google achète des pure players, et en cas de refus, il copient le business model. En tous les cas, les patrons de Groupon doivent regretter l’offre à 6 Milliards USD !

  • Lydia M

    Bonjour à vous,

    Suite à mes recherches personnelles, j’admets que la
    justesse de votre liste des investissements et achats de Google autour de
    l’industrie du tourisme est impressionnante. Étant moi-même une voyageure qui tente
    graduellement d’intégrer les nouvelles technologies au quotidien, lors de mes épopées
    autour du globe ainsi que d’épargner temps et argent grâces aux nouvelles
    tendances technologiques qui bourgeonnent au cœur de l’industrie touristique
    mondial, j’atteste que les outils mentionnés dans cette liste seront
    définitivement mes amis de voyages dans le futur!

    Par contre, si je m’arrête à Youtube, je me questionne grandement
    s’il serait possible de déceler une nouvelle tendance quant à ce moteur qui
    pourrait détrôner Google, un jour, quant à son titre de moteur de recherche le
    plus sollicité au monde. Qu’en pensez-vous? Vous semblez mieux instruit que moi
    à cet égard et mes observations personnelles sont évidemment de minuscule
    envergure face à l’empire de treize années que vous présentez ici. Cependant, si
    je me fie aux gens de mon âge, 19 ans, lorsque nous cherchons une information,
    nous nous référons dorénavant à Youtube et non plus Google. Or, je me
    questionne quant au taux de crédibilité, qualité et véracité du contenu de ce
    moteur de recherche qui me semble largement plus concis et moins vaste que
    celui de Google…(peut-être seulement qu’une impression!) Bref, j’aimerais
    savoir si les informations traitées parmi l’un ou l’autre (Google ou Youtube)
    sont maintenant entièrement liées et donc présente sur Google, si partagé sur
    Youtube, par exemple? L’Intégralité du contenu Youtube serait-il maintenant
    disponible sur Google depuis 2006? Si oui, pourquoi n’y a-t-il pas fusion des
    deux moteurs? Merci de m’éclairer!

  • Et de plus en plus au vu de l’actualité et des pertes notables de Groupon en termes de parts de marchés…

  • Merci Lydia de votre riche commentaire !

    Depuis la parution de cet article, la liste pourrait être rallongée tant les services de Google sont présents dans notre quotidien. J’écrivais un récent article sur Google Now et Glass qui pourrait vous intéresser : http://www.etourisme.info/avec-google-le-changement-cest-now-et-deja-demain

    Alors je précise que je n’ai pas étudié le phénomène Google pendant 13 ans et que je me considère plus comme un observateur passionné, instruit cela reste à prouver 😉

    J’ai effectivement lu à plusieurs reprises le nombre de requêtes impressionnantes sur Youtube mais je ne pensais pas que pour certains utilisateurs (vous semblez inclure une grande partie de vos amis du même âge) il était leur moteur de recherche principal devant Google !

    Sur Youtube, on ne peut rechercher que des vidéos. Avec un certain nombre de critères propres à Youtube.
    Google quant à lui favorise la recherche universelle, c’est à dire qu’en tapant un ou plusieurs mots, on va pouvoir trier les résultats en fonction de nombreux paramètres et surtout par type de médias : blogs, actualités, pages web, vidéos, shopping, etc. Ce que ne permet pas Youtube. Dans son onglet « Vidéos » Google fait remonter les vidéos hébergées sur Youtube mais aussi Dailymotion Viméo, etc. L’inverse ne se vérifie pas, sur Youtube, les résultats sont exclusivement des vidéos Youtube. Je ne suis pas certain que les technologies puissent être fusionnées, ni du réel intérêt, mais si les pratiques se développent comme vous semblez le prétendre vers une utilisation de Youtube comme moteur de recherche principal, il se pourrait que Google étudie sérieusement la question, s’il n’est pas déjà en train de le faire au vu des statistiques d’utilisation dont il dispose.

    Cela répond à votre question ?

  • Bonsoir Mathieu et merci pour cette rétrospective ! Je me rappelle bien du rachat de Youtube et d’ITA Software qui a fait grand bruit à l’époque (et encore aujourd’hui). J’avoue par contre être impressionné par le nombre de sociétés qui ont été rachetées par le géant américain en si peu de temps et surtout par l’accélération du processus ces 2 dernières années (31 au total dont 19 depuis 2010…et oui j’ai compté).

    Je trouve le commentaire de Lydia pertinent. En effet, Youtube est très prisé des jeunes entre 18-25 ans qui raffolent de contenus vidéos court format. Outre que Youtube ne propose que des vidéos, son système de recherche est en revanche moins précis et pertinent que Google qui utilise la recherche sémantique pour proposer des résultats qui collent au plus près des attentes du visiteur. Concernant la fusion entre Youtube et Google, je n’y crois pas. Ils devraient naturellement retirer l’option de recherche « vidéos » pour éviter les doublons. Google drainerait moins de visiteurs en ne proposant plus les résultats de recherche vidéos des autres plateformes mais surtout cette pratique pourrait être considérée comme un abus de position dominante de la part du géant américain qui priverait tout simplement la concurrence de visibilité sur le moteur de recherche.

  • Bonsoir @Gino_APPERT:disqus les investissements de Google sont réellement impressionnants et souvent stratégiques même si certains rachats font moins de bruit que celui d’ITA Software ou Youtube, ils n’en enrichissent pas moins les services produits par Google.
    Je partage votre avis sur le fait que les moteurs de Youtube et Google continueront à vivre l’un à côté de l’autre, parce qu’ils ne rendent pas les mêmes service et que Google est très centré sur la réponse à un besoin spécifique par outil.
    Le commentaire de Lydia est vraiment très intéressant et éclairant sur les comportements de la génération Y en effet. Et avec le vôtre, cela me réconcilie réellement avec les commentaires à valeur ajoutée :-)

  • Les commentaires élogieux font toujours plaisir mais c’est encore mieux quand ça fait avancer le débat :) Merci pour votre réponse !