Vous voyagez ? Apple a son application iPhone pour ça ! iTravel bientôt disponible.

Près de 18 mois se sont écoulés sans que Apple ne se manifeste officiellement sur iTravel (le futur assistant de voyage mobile de la marque à la pomme) mais l’enregistrement d’importants brevets par les autorités de l’US PTO chargées de l’octroi des brevets américains et d’enregistrement des marques (l’équivalent de l’INPI en France) risque bien de changer la donne.

Apple a bénéficié en juillet dernier d’un “granted pantent” (délivrance d’un brevet) faisant suite à une série d’autorisations délivrées pour la conception et la schématisation d’un certain nombre de fonctionnalités relatives à iTravel.

Deux des plus importants brevets sont liés au NFC (technologie de communication en champ proche) ainsi qu’à la réservation de voyages et services d’enregistrement via mobile.

En d’autres termes, les différentes étapes du cycle du voyage pourraient être matérialisées dans une seule et même application mobile ou tablette, aux côtés d’autres applications natives comme le calendrier, les e-mails, etc.

L'application de voyage iTravel par Apple
Schéma de l’application iPhone de voyage iTravel par Apple

L’officialisation de ces brevets par l’US PTO intervient seulement quelques semaines après le lancement en fanfare de Passbook System : un portefeuille électronique qui intégrera notamment les cartes d’embarquement virtuelles mais aussi l’enregistrement à l’hôtel dans le prochain système d’exploitation iOS6.

En décembre 2010, Apple déposait auprès des autorités une technologie liées aux voyages de croisière qui permet aux utilisateurs de sélectionner les services à bord d’un navire et de choisir la destination des excursions.

Il y a 8 mois, en avril 2012, on notait une soumission majeure par laquelle Apple déposait des brevets nécessaires pour la recherche et la réservation de billet d’avion et d’hôtel.

Puis ce fût le tour des services de localisation et de technologies plus détaillées sur les besoins du voyageur dans un complexe de loisir ou dans un hôtel, essentiellement des outils d’aide et d’accompagnement au voyage allant de la gestion des points de fidélité et services de conciergerie jusqu’au pilotage de la carte d’embarquement à distance.

Mais toute cette suite d’outils et de fonctionnalités plus ou moins fantaisistes sont bien l’arbre qui cache la forêt ! Les développements les plus complexes et les plus importants pourraient bien s’organiser en coulisses comme effectivement réserver un billet et se connecter aux systèmes de réservation existants.

Il se pourrait que Apple suive la route de Google en effectuant différents achats stratégiques dans l’industrie, ou bien se positionne finalement en signant des partenariats avec ceux qui maîtrisent les mécanismes et technologies existantes, à suivre.

Il n’est pas exclu d’envisager par exemple un partenariat avec une agence de voyage en ligne qui voudrait monter en puissance et conquérir de nouveaux marchés. Ou encore un métamoteur qui référence les différentes requêtes de produits touristiques pour renvoyer finalement vers le site du fournisseur afin de concrétiser la vente, sous réserves que ce modèle transactionnel convienne aux utilisateurs.

Enfin, beaucoup d’opérateurs touristiques sont préoccupés par les conséquences potentielles pour les centaines d’applications de voyage qui risquent d’être ainsi reléguées dans “les placards” des terminaux pour favoriser l’application maison iTravel.

Après nous avoir fait languir plus de 18 mois, iTravel pourrait bien faire son retour sur les agendas de production.

Vous voyagez ? Il y a (très bientôt) une application Apple pour ça !

 

Libre traduction et adaptation de l’article original publié en juillet 2012 par Kevin May (expert eTourisme outre-atlantique) dans Tnooz.

Vous voyagez ? Apple a son application iPhone pour ça ! iTravel bientôt disponible.
5 1 vote
  • Avec l’arrivée d’itravel, les utilisateurs d’Android ne pourront plus jamais prendre l’avion ! Blague à part, merci Mathieu pour cette excellente adaptation française, article très éclairant sur cette fameuse application itravel dont on entend beaucoup parler.
    Il est clair que les éditeurs d’applications de voyage ont du souci à se faire, même si le fonctionnement actuel de l’Appstore ne permet pas véritablement aux “petits éditeurs” d’exister, car leurs applis ont peu de chance d’apparaître dans les tops lists. Et les derniers chiffres sont très frappants, ⅔ des applications sur l’AppStore seraient des « zombies », ni notées ni téléchargées.

  • Sébastien, je ne connaissais pas cette règle des 2/3 même si elle ne me surprend pas vu le nombre d’Applications et le peu de critères de filtrage. As-tu la source de cette étude ?

  • Merci !

  • Il était temps, car 18 mois, ça commençait à faire long !

  • C’est de la communication rondement menée ou alors de vraies galères sur les développements 😉

  • Hams de SunLocation.fr

    C’est clair que ca fait beaucoup 18 mois…
    De plus en plus de grand acteur de l’E-numerique se lancent dans le tourisme, après Google, maintenant Apple …

  • La guerre des applications web mobile à déjà commencé,
    Apple & Google vont surement rafler la part du lion.

  • Resservez son biller pour voyager à partir de son mobile, c’est très pratique, c’est le web mobile, c’est l’avenir